FAST FASHION OU SLOW FASHION ? PASSONS À UN DRESSING ÉCORESPONSABLE

Êtes-vous Fast Fashion Addict ou Slow Fashion Addict ?

Le mouvement slow Fashion est en marche grâce à de nombreux stylistes, créateurs, artisans avant-gardistes et respectueux de l’environnement, du bien-être animal, du respect des droits du travail et naturellement de leurs clients, nous.

On a le choix entre une pile de fringues qui polluent un maximum
ou
Avoir un super look tout en étant responsable et consciencieux.

Pour ma part je choisis la vie tout en restant très fan de mon dressing et des pièces que je déniche. J’ai choisi  mon camp et c’est là que que j’ai envie de vous emmener.

La mode est l’industrie la plus polluante après le pétrole et on porte seulement 10 % de sa garde-robe, donc pourquoi en avoir autant dans nos placards si on a besoin de quelques pièces que l’on aime assez pour les porter souvent et en les associant les unes aux autres.

POUR Y VOIR PLUS CLAIR

La Fast Fashion c’est le renouvellement rapide de son dressing à des prix toujours plus bas, un renouvellement toutes les semaines pour coller aux collections que la pub nous vend.
Et qui dit prix bas et fast consommation, dit ne pas soucier de comment c’est fait ? Où c’est fait ? Dans quelle condition c’est fait ? Et à quel point c’est polluant ?

Le Slow Fashion désigne des collections de vêtements conçus pour allier mode, qualité et possibilité de conservation par l’acheteur, au minimum d’une saison sur l’autre. Le slow fashion se positionne également sur la mise en avant de matières premières et de techniques de production et d’approvisionnement respectueuses de l’environnement et de conditions de travail socialement responsables. Son positionnement marketing consiste le plus souvent à opposer la qualité à la quantité

OÙ EST)-CE QUE JE ME SITUE ?
Suis-je de ceux qui se fiche de la planète, des droits du travail humain.
Ou
Suis-je conscients et je décide d’acheter mieux, moins et d’excellente qualité, au maximum en circuits courts ?
Ce qui par le fait, va me faire faire des économies, protéger ma santé et celle de la planète.

SAVOIR
Les conditions de vies de ceux qui créent nos vêtements dans d’autres pays d’Asie ou d’Inde par exemple, sont absolument désastreuses. Maladies, cancer, couverture social inexistante, on s’en moque, « fait moi un t-shirt à quelques euros, je préfère ignorer et me faire plaisir »
Il faut savoir dire NON !

On se souvient du Rana Plaza qui s’est effondré au Bengladesh qui a fait  1138 morts et 2500 blessé ?

Il y a des familles, du plus jeune au plus âgé qui travaille 12h par jour dans des conditions pitoyables et sont sous-payé.

Vous imaginez être à leur place ?
J’ai cette phrase que je dis toujours à mon fils, « fait ce que tu acceptes que l’on te fasse ».

L’EMPREINTE CARBONE de ces vêtements dont la vie est si courte

48 000 kilomètres est le parcours d’un t-shirt avant de nous être vendu dans ces grandes enseignes de la mode compulsive.

LES TRAITEMENTS CHIMIQUE
Pour avoir un t-shirt blanc, on blanchit la fibre de coton avec du chlore.

Ou encore, pour teindre la fibre, il faut utiliser des métaux lourds comme du plomb.

Il y a sept ans, Greenpeace a lancé sa campagne Detox pour dénoncer l’usage de produits chimiques dangereux dans la fabrication de vêtements et leurs rejets dans les cours d’eau des pays producteurs (Chine, Indonésie, Mexique, etc.). Cette campagne sans précédent visait à inciter les grandes marques de vêtements à assumer la responsabilité des impacts environnementaux de leurs chaînes de sous-traitance et à s’engager sur un objectif « zéro rejet de produits chimiques dangereux » à l’horizon 2020.
(Source Greenpeace.fr) 👉 A LIRE 

Je vous invite à aller voir le travail parcouru et on parle des traitements chimiques, il y a encore beaucoup à faire 👇

 COMMENT S’HABILLER DE FAÇON ÉCORESPONSABLE ?
• Chiner
• Louer vos vêtements
• Échanger
• Acheter chez des créateurs et artisans français, le must : acheter le plus localement possible
• Privilégier le Made in France
•Privilégier les vêtements éthique et en matières premières bio et écoresponsables.

S’ENGAGER

> Rejoindre le mouvement de la « Slow Fashion » et de « Who Made My Clothe » né après l’effondrement du Rana Plazza et n’ayons pas peur de nous engager pour une mode éthique.

> Acheter labellisé, attention au GreenWashing ! (le concept de nous faire croire tout et n’importe quoi avec des mots, des images mais rien de concret)
Grâce à certains labels, les conditions de travail des salariés sont dignes, les produits chimiques sont bannis et le biodiversité est protégé. A fond sur les labels !!
Labels : GOTS (Global Organic Textile Standard) – Oeko-Tex – Max Havelaar
– Ecocert – Bio-Partenaire – Demeter – EU-Ecolabel Européenne Textile – Origine France Garantie.

Ce que je fais de mieux pour ma part : Chiner
Dans les brocantes, les friperies, le seconde main. Ça a l’avantage de faire d’incroyables économies et de trouver des pièces plus rare.

J’ai une de les grandes amies qui est passé à la location de vêtements, elle m’a confirmé que c’est génial, elle qui adore changer de garde-robe très très souvent, elle a trouvé ce qui lui correspond.
Et elle était totalement fast fashion addict.

On peut tous modifier notre comportement de consommateur sans nous oublier ou faire l’impasse sur nos envies.

J’ai encore des tas de choses à vous dire sur ce sujet alors je vous invite à aller télécharger mon guide du zéro déchet qui est gratuit et vous donnera de nombreuses infos sur la mode écoresponsable.

Ayons le courage de changer nos habitudes, après tout ceux ne sont que des habitudes !
Bénédicte

NOS SUPPORTS POUR VOUS
Application
Podcast
Newsletter
Tutos et recettes
Le tout sur greenetlocal.com

POUR NOUS SOUTENIR SUIVEZ-NOUS !
SUIVEZ NOUS SUR NOS RÉSEAUX FB ET INSTA
Insta @greenetlocal
#greenetlocal
#lagreenfamily
Photo et Com > Nous via
@blam_communication

ET

TÉLÉCHARGEZ NOTRE APPLICATION
POUR CONSOMMER LOCAL ET DE SAISON

 

 

Pub
Les Thèmes
Newsletter
Pub
Commentaires

Donnez votre avis

Votre commentaire